une des première batterie

assemblage rudimentaire de tambours
qui deviendront des années plus tard la batterie

la naissance d'un instrument

La Batterie a vu le jour au début du siècle. Les principaux éléments qui la composent (Grosse Caisse, Caisse Claire, Cymbales,...) existaient déjà au sein des orchestres classiques et des fanfares militaires. L'apparition de la Batterie est directement liée à la naissance du Jazz, ainsi qu'aux différentes évolutions technologiques du début du siècle.

"La batterie de jazz est l'héritière d'un passé ancestral où peau, bois et métal revêtent une perspective symbolique en rapport avec toutes les religions du monde. Elle porte aussi le poids des souffrances d'un peuple - le peuple noir - martyrisé pendant des générations et des générations. Alors que ses composantes sont, à sa naissance, d'origine étrangère - la grosse caisse et la caisse claire proviennent d'Europe, les cymbales de Turquie et de Chine, les toms de Chine, d'Afrique et des indiens d'Amérique - son assemblage même est un phénomène typiquement américain.

Le regroupement de ses instruments en un seul a été le fait de musiciens-tambours inconnus - les premiers batteurs - qui jouaient dans les bars, les fêtes foraines, les cirques, les salles de danse et les théâtres, au cours des années 1890."

les années 1900 à 1910

Aux Etats-Unis, les orchestres jouent avec 3 percussionnistes (un pour la Caisse Claire, l'autre à la Grosse Caisse et le dernier aux différents effets tels que Cymbales, Wood-Blocks,...) ou seulement 2 dans les fanfares.

L'invention du Pied de Caisse Claire et surtout de la Pédale de Grosse Caisse (commercialisé en 1910 par Ludwig, succès immédiat) permet d'assembler les différents éléments. Un seul batteur peut faire le boulot de 3.

La Batterie est née mais ne ressemble pas encore aux modèles d'aujourd'hui. Les Peaux sont animales, la Grosse Caisse est très haute avec pleins de petits accessoires dessus (Cloches, Wood-Blocks, petite Cymbale suspendue,…)

batterie avec wood-blocks

les accessoires sur la grosse caisse
permettent des variantes de rythme.

Warren "Baby" Dodds

l'un des premiers batteurs de jazz de la période précédant le big band.

les années 1920

Durant cette période, les constructeurs de matériel se développent et proposent des améliorations technologiques dont les premiers Toms accordables, une table d'accessoires qui se fixe sur la Grosse Caisse, les premiers Balais et surtout l'ancêtre de la Pédale Charleston actuelle (qu'on appelle "Low Boy" ou "Sock Cymbal »).

A la fin des anneés 20, le seul moyen pour un batteur d'attirer l'attention est de profiter soit de l'introduction d'un morceau, soit du point d'orgue final pour placer un roulement époustouflant. Heureusement, ces années voient l'émergence des premiers batteurs virtuoses comme Baby Dodds (il est le premier à jouer des solos de batterie) puis Zutty Singleton.

des années 30 aux années 50

Face aux besoins des batteurs, les fabricants améliorent la qualité du matériel tout en affinant certaines inventions des années 20.

La Pédale Charleston devient véritablement opérationnelle, ce qui change la sonorité de l'instrument et surtout la manière d'accompagner la musique. De même, l'apparition des Pieds de Cymbales annoncent l'avènement de la Cymbale Ride. Petit à petit le rythme d'accompagnement se transpose de la Grosse Caisse vers les Cymbales, permettant ainsi au batteur d'exprimer sa créativité sur les autres éléments de son instrument.

Les Toms avec peaux accordables s'imposent définitivement et les Toms Basses sur pieds (inventés par le constructeur Slingerland) font une apparition remarquée. Certains sont munis d'une pédale pour modifier la tension de la peau.

Les fabricants commencent à proposer des batteries complètes qui ressemblent vraiment à ce qu'on trouve aujourd'hui (instaurant des normes pour le diamètre des fûts encore en vigueur de nos jours).

un charleston "hit-hat"

la pédale permet d'étoufer le son
ou de laisser vibrer les cymbales

Ringo Starr

le célebre batteur des Beatles

des années 50 aux années 60

L'invention majeure de cette période est l'invention des Peaux de batterie synthétiques, soulageant ainsi toute une génération de batteurs du dur labeur de l'accordage des peaux animales. Le fabricant Rogers propose en 59 le premier système d'attache de Toms vraiment articulé (fixé sur la Grosse Caisse).

L'apparition du Rock'n'roll associée au développement des médias (disques, TV...) et du "show business" propulsent les instrumentistes sur le devant de la scène. Le succès de groupes tels que les Beatles (avec Ringo Star) popularisent encore plus l'instrument auprès des jeunes générations. Les fabricants en profitent pour proposer toute une gamme de produits (de la batterie pour débutant aux modèles haut de gamme) Le jeu de plus en plus puissant des batteurs "rock" contribue à l'amélioration de la fiabilité et solidité du matériel.

des années 70 à nos jours

La double attache pour Toms sur la Grosse Caisse devient un standard de fait. Les autres systèmes d'attache et les pieds de Cymbales sont de plus en plus solides et massifs. A partir des années 80, les fabricants proposent différentes profondeurs de fûts.

Les années 70 voient l'émergence des fabricants japonais (Pearl, Tama, Yamaha,...) qui vont devenir des acteurs majeurs du marché, bousculant les marques américaines traditionnelles (Gretsch, Ludwig, Rogers,...) et les quelques européens qui s'accrochent (Sonor, Capelle,…).

L'invention majeure de cette période est l'apparition des premiers Toms Synthétiseurs (dont le fameux Synare en 78), préfigurant l'émergence des batteries électroniques, boites à rythmes, sons numérisés et autres rythmes "samples" dans le monde de la batterie actuelle.

Cobus Potgieter

batteur star de youtube, célebre pour ses reprises.