Biographie

Ses premières années

Steven Terrence McQueen est né le 24 mai 1930 à l'hôpital de Beech Groove dans l'Indiana. Abandonné dès la naissance par son père, Terrence William McQueen, puis par sa mère, Julian Crawford McQueen, il a été élevé par son oncle Claude dans une ferme du Missouri. A l'âge de 12 ans, il retourne vivre chez sa mère et son nouveau mari à Los Angeles en Californie. Ce n'était pas son choix, il n'était pas heureux et aurait préféré rester chez son oncle. Rapidement, il se liera d'amitié avec les voyous du quartier ce qui lui causera plusieurs problèmes avec la police. Sa mère décide alors de l'envoyer à la California Junior Boys Republic, une maison de correction, à Chino Hills en Californie. Il y reste plusieurs années, jusqu'en 1947 quant il rejoint les Marines.

"Je pense que je suis un peu trop méfiant vis à vis des gens.
Celà vient de mon enfance. Je me suis trop souvent fait rouler pour pouvoir faire confiance aux gens"





Le théatre

Il quitte les Marines en 1950 et s'inscrit à la prestigieuse école "Actor's Studio" dirigée par Lee Strasberg. Sur les 2000 candidats à auditionner, seulement lui et Martin Landau ("Mission Impossible") sont acceptés. Il débute ainsi sa carrière au théâtre en 1952 en décrochant une figuration dans une pièce intitulée "Peg O'My Heart". C'est aussi l'année de sa première apparition télévisée dans une annonce publicitaire "Family Affair". Puis, bénéficiant d'une bourse accordée aux militairex souhaitant se former à une nouvelle carrière, il s'inscrit aux cours d'art dramatique d'Herbert Berghof et Utta Hagen, une des plus célèbres écoles de théâtre américaine. La même année, il est présent dans la pièce de théâtre "Member Of The Wedding". Plus tard en 1955, il joue Eddie Davis dans "Time Out For Ginger" et obtient ses premiers rôles à la télévision dans plusieurs séries. En 1956, il fait ses débuts à Broadway dans la pièce "A Hatful Of Rain" où il obtient son premier rôle important (Johnny Pope) en remplaçant Ben Gazzara.







Hollywood

Sa notoriété grandissante le conduit à Hollywood en 1956. Dans "Marqué Par La Haine" de Robert Wise, il apparait aux côtés de Paul Newman dans un petit rôle. Ses apparitions à la télévision lui assure une vie modeste et le conduiront en 1958 à la tête de la série "Au Nom De La Loi". Il y tient le rôle de Josh Randall, un chasseur de primes armé d'un fusil à canon scié. La série fut un énorme succès.

Il est considéré que son premier grand rôle au cinéma est celui de Steve Andrews dans le film de science-fiction "Danger Planétaire" en 1958. L'année suivante, il remplace Sammy Davis Jr dans le film "La Proie Des Vautours" et partage ainsi l'affiche avec Frank Sinatra. Celui-ci, pris d'affection pour Steve McQueen insiste auprès du réalisateur John Sturges pour qu'il lui trouve d'autres rôles. Sturges reconnaissant le talent de Steve McQueen le fait jouer dans "Les 7 Mercenaires" puis dans "La Grande Evasion". Jusqu'en 1980 Steve McQueen jouera ainsi dans 28 films et ce sans compter les apparitions à la télévision, les publicités et deux films dans lesquels il n'est pas crédité.

steve mcqueen hollywood




"L'erreur que j'ai parfois commise, était d'oublier l'amour propre des metteurs en scène."


Vie privée

Steve McQueen a été marié trois fois. Sa première femme était l'actrice et chanteuse Neile Adams de 1956 à 1972. Ensemble, ils ont eu deux enfants, une fille Terry née en 1959 et un garçon Chad né en 1968. La seconde femme de Steve McQueen était l'actrice Aly McGraw qu'il a rencontré sur le tournage du film "Le Guet-Apens". Ils sont restés mariés de 1973 à 1978. Sa troisième femme était Barbara Minty, une mannequin. Ils se sont mariés en 1980, année de la disparition de Steve McQueen. Bien qu'il se soit remarié deux fois, Steve et Neile sont restés très proches jusqu'à sa disparition.


La vitesse

Steve McQueen était aussi un remarquable pilote de moto et voiture de course. Quand les compagnies d'assurances des films lui autorisaient, il réalisait la plupart de ses cascades. Ses plus célèbres performances sont celles de "La Grande Evasion" avec la course à moto et celles de "Bullitt" avec la poursuite en voiture. Mais malgré tout, les compagnies d'assurances ne l'autorisaient pas à réaliser les cascades les plus dangereuses.

Sa passion pour la course le poussa vers des projets impliquant voitures et motos. Il a fait le film "Le Mans" en 1971 qui est encore considéré comme l'un des meilleurs films sur le monde des courses automobiles. Il a réalisé la majorité des courses et souhaitait même participé au 24 heures du Mans mais les compagnies d'assurances lui ont interdit. Il intervient aussi dans le film documentaire "Challenge One" qui suit la vie des motards dans les années 1970. Il possédait en outre des dizaines de motos et voitures de sport et participait régulièrement à diverses courses aux Etats-Unis.

"Je ne suis pas interessé par les acteurs, et ils ne sont pas interressés par les courses automobiles. Alors que voulez-vous que l'on se raconte ?"



Disparition

Steve McQueen décède le 7 Novembre 1980 à Juarez au Méxique à l'age de 50 ans. Après avoir été diagnostiqué inopérable en 1979, il part au Mexique suivre un traitement non conventionnel pour guérir de son cancer. Il meurt d'une crise cardiaque après une opération chirurgicale. On ne sait pas vraiment comment s'est déclenché le mésothéliome. Il existe plusieurs théorie dont celle d'une exposition à l'amiante lorsqu'il était dans les Marines. Il a été incinéré et ses cendres ont été dispersées dans l'océan Pacifique.

steve mcqueen smoking